Wallonie : l’oxymore comme avenir

Chronique parue dans Le Vif / L’Express le 1er septembre 2013. En terme d’oxymore politique, après la « guerre propre », il y eut donc le « nationalisme d’ouverture » ; un concept sur mesure confectionné par Rudy Demotte pour la Wallonie. Un nationalisme (positif) au préalable bisounoursisé, en version light, épargnant l’ivresse des peuples…

La forme sans le fond

Chronique parue dans Le Vif / L’Express, le 7 juillet 2013. Le marketing territorial a le vent en poupe. Tant en Wallonie qu’à Bruxelles, rebranding superficiel et festivisme apparaissent aujourd’hui comme les deux mamelles de la communication politique de nos instances fédérées. A défaut de Plan B tenant la route, la « WalloBruxie » continue sa…

Pourquoi l’ogre Bart De Wever fait-il peur aux Belges francophones?

Si Bart De Wever n’est pas le premier politique flamand à remettre en question l’avenir de la Belgique, rarement l’un d’eux aura bénéficié d’une telle image négative en Belgique francophone, mêlant peur, incompréhension et total rejet. Interview menée par Pierre Jassogne et Sylvain Malcorps pour Apache News Lab (également disponible en néerlandais) dans laquelle j’interviens aux côtés de François De…

Quel « nous » pour les francophones ?

Ma première chronique pour Le Vif/L’Express, parue le 21 septembre 2012. La « deweverisation des esprits » se confirme. Et le Sud se cherche une identité. Sur fond de plan B. La vision confédéraliste propre à Bart De Wever s’érige en réalité historique, boostée par une pléthore de sondages plaçant la N-VA au plus haut….

Belgique, fais-toi peur

Analyse parue dans Slate.fr, le 20 juillet 2011 où je développe le concept de « dewerisation » des esprits. EN BELGIQUE, DEPUIS le rejet par la N-VA (parti indépendantiste flamand) de la note du Formateur royal Elio Di Rupo (socialiste francophone), posant les jalons d’un futur accord de gouvernement, l’heure est au recroquevillement des ego, aussi bien que…