« Un style présidentiel à la Mitterrand »

Interview donnée à l’avenir.net, le 14 mars 2012.

La communication parfaite. Elio Di Rupo en devenant Premier ministre est resté un maître en la matière. « Mais on a désormais droit à une communication en retrait, analyse Nicolas Baygert, chercheur en communication politique à l’UCL et au CELSA (Paris IV-Sorbonne). Depuis le 6 décembre, Elio Di Rupo n’est plus l’animateur central de la vie politique. Par contre, il est en plein « rebranding » (comme en marketing, une refonte d’image de marque, NDLR) pour entrer dans son costume international. »

La marque Di Rupo, on la connaît par cœur : sa mèche corbeau et son nœud papillon. Elio Di Rupo a ainsi troqué ses nœuds papillon rouge écarlate contre des violets ou des gris soyeux, souligne notre expert. « Or au niveau européen, c’est l’agenda libéral qui prévaut. C’est donc une manière de mettre du bleu dans son rouge », sourit Nicolas Baygert. « Et puis, il veut apparaître comme un homme d’État. Il adopte un style plus solennel. »

Plus solennel et donc moins accessible. L’interview se fait rare et mesurée. « Elio Di Rupo a besoin de cadenasser sa communication. Il est l’inverse d’Yves Leterme qui y allait plusen « freestyle » et pour qui ça finissait souvent en couac. » Du coup, lorsque le roi soleil de Mons avance en terres médiatiques flamandes ou internationales, il est moins à l’aise. « Lors d’une interview TV5, le journaliste l’interrogeait sans gants sur son homosexualité. C’était cash. Elio Di Rupo n’est pas habitué à ça avec les médias belges francophones. On l’a vu mal à l’aise ».

Elio Di Rupo a manifestement pris ses distances avec les médias. « C’est finement joué, estime encore Nicolas Baygert. Il a un casting ministériel qui lui permet de se mettre en retrait et de laisse faire. Il laisse toute la place médiatique à ses ministres. Il les a comme pare-chocs pour prendre les coups. Et de son côté, il pratique la langue de bois et il affiche un côté coach protecteur.

C’est une posture à la François Mitterrand. L’ascension de l’ancien président français (socialiste, lui aussi) l’a d’ailleurs énormément marqué, bien plus que celle d’Obama aux USA. » Elio Di Rupo dans les pas de François Mitterrand ? En France, en tout cas, le PS l’apprécie et le présente comme une alternative au couple Sarkozy-Merkel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :