Fadila Laanan, championne des réseaux sociaux

Brève interview par SMS (une première) – en fin d’article – parue le 21 août dans La Dernière Heure. SMS recueillis par Arnaud Farr. Concernant le verdict (titre), je ne puis malheureusement me prononcer, ayant été bloqué sur Twitter par l’intéressée depuis plusieurs années.

562fdcd035700fb9300f4be4

Les élus bruxellois communiquent de plus en plus sur Twitter et Facebook pour faire passer leurs idées.

Plus que jamais, nos élus bruxellois tiennent à être proches de la population, et ce à un an des élections communales qui se tiendront en octobre 2018. Preuve de cette tendance, les politiques sont de plus en plus actifs sur les réseaux sociaux, principalement sur Twitter et Facebook. Et à ce petit jeu, certains élus se démarquent plus que d’autres.

Du côté de l’exécutif régional, tous les ministres et secrétaires d’État ont compris l’importance d’être présent sur les différents médias sociaux. Chacun dispose en effet de son propre compte Twitter – ce réseau social qui permet de publier des communications de 140 signes au maximum, et de leur page publique sur Facebook. Le ministre Guy Vanhengel (Open VLD), peu actif sur Twitter avec seulement 110 messages postés et 731 abonnés, déroge à la règle puisqu’il ne possède pas de page Facebook.

C’est la secrétaire d’État Fadila Laanan (PS) qui compte le plus d’abonnés sur Twitter (17.968), mais également sur Facebook puisqu’elle totalise 24.012 abonnés. Attention, toutefois, à ne pas se précipiter lors de communications sur les réseaux sociaux. La socialiste a en effet déjà commis plusieurs bourdes, rapidement supprimées, mais qui ont malgré tout été massivement relayées par l’opinion publique et les médias, et qui lui ont porté préjudice.

Au niveau communal , Emir Kir (PS) est le bourgmestre le plus « virtuellement » actif. Le bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode cumule en effet 15.698 abonnés sur Facebook, et 2.285 followers sur Twitter. Les autres bourgmestres les plus actifs sont Charles Picqué (PS, Saint-Gilles), Philippe Close (PS, Bruxelles-Ville), Françoise Schepmans (MR, Molenbeek-Saint-Jean) et le futur bourgmestre d’Uccle, Boris Dilliès (MR).

« Je pense que le dialogue avec la population doit être constant et aujourd’hui, au-delà des médias traditionnels, les réseaux sociaux sont devenus un enjeu essentiel, car c’est un moyen de communication privilégié par la population, commente Emir Kir (PS). Je suis présent sur les réseaux sociaux depuis 2009 et je prends un grand plaisir à communiquer des messages politiques, mais également des messages chaleureux ou des marques d’affection, comme après un attentat. Il convient toutefois de garder un équilibre et de ne pas être omniprésent non plus.  »

En revanche, pour d’autres bourgmestres, la communication virtuelle est inexistante. Des bourgmestres comme Eric Tomas (PS, Anderlecht), Pierre Muylle (PS, bourgmestre ff d’Evere) ou Dominique Dufourny (MR, Ixelles), ne disposent ni de page publique sur Facebook ni de compte sur Twitter.

Précisons enfin que ce n’est pas parce qu’un homme ou femme politique dispose d’abonnés que c’est pour autant synonyme d’engagement électoral. Nombreux, parmi les abonnés, sont des journalistes, ou encore de simples curieux.

Nicolas Baygert, politologue [sic] et professeur de communication : « Une manière d’exister »

« De plus en plus, les personnalités engagées s’emparent de ce mode de communication pour occuper le terrain, pour exister davantage, commenter l’actualité, ou relayer leur actualité. Cela permet également d’interpeller les médias afin d’avoir une visibilité car, à mon sens, les politiques ne disposent pas encore d’audience suffisante pour les contourner. Cette participation au débat médiatique se fait donc également dans l’espoir d’une reprise médiatique, afin de stimuler leur notoriété. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s