Macron “En Marque”, Mélenchon le “tribun”, l’éthos de Fillon, Hamon le « capitulard », Marine en PNL… Quel candidat gagne la guerre de la com’?

Interview pour La Libre Belgique, publié le dimanche 16 avril 2017 – propos recueillis par Nicolas Lowyck. 

58f29850cd70812a65758efb

Ô combien d’électeurs sont davantage séduits par l’audace d’une joute oratoire que par la clairvoyance d’un anecdotique programme.

Nicolas Baygert est directeur du think tank Protagoras et professeur de communication politique à l’ULB, à l’IHECS et à Sciences Po Paris. Il décortique les stratégies de marketing politique utilisées durant cette campagne présidentielle française à travers quatre temps forts du sablier électoral.

En 2017, si beaucoup de candidats se réclament de De Gaulle, c’est parce que “cette campagne présidentielle est celle de la personnalisation. Définitivement, les candidats de l’égocratie ont ringardisé les représentants de parti », explique Baygert.

Suite de l’interview ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s